Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 5 mars 2011

Une militante FPI à Simone Gbagbo :‎"penches toi sur l'état de santé de ton époux

Une militante FPI écrit à Simone Ehivet Gbagbo :
“Dis à ton mari de respecter les accords qu'il a lui même signés”

Grande sœur Simone
Pour éclairer les lecteurs, permets-moi d'abord de leur préciser que je suis une militante du FPI.
Je jure sur la Sainte Croix de mon unique Sauveur que je fais partie des anonymes qui ont financé ce parti avant qu'il ne puisse voler de ses propres ailes. Si je mens, que le Seigneur n'exauce plus une seule de mes humbles prières.
Depuis un certain temps, notre pays est la risée du monde entier avec 2 présidents.
Un légitime et un illégitime naturellement car, il ne peut pas avoir deux capitaines dans un bateau.
D'entrée de jeu, je voudrais te poser quelques petites questions
Connais-tu l'article 64, alinéa 1er, relatif au code électoral ?
En résumé, cet article énonce clairement que la Cour Constitutionnelle a le choix entre valider ou invalider l'ensemble du scrutin:
Le camarade Paul, président de cette Institution n'a appliqué ni l'une ni l'autre de ces 2 propositions. Il a inversé tout simplement les résultats..
Cette curieuse, médiocre et minable manière de faire ne figure nulle part dans la constitution et tu conviens donc avec moi, que Pablo a fait du faux. Cela ne nous honore pas, n'est-ce pas ?
Soyons sérieux : Yao N'Dré n'a pas dit le droit et tu le sais très bien Simone

C'est donc archi-faux d'affirmer que Gbagbo est élu constitutionnellement.
Gbagbo a été proclamé président par complaisance, par son ami Pablo et non par la constitution.
Nos militants disent trop de contrevérités et je suis surprise que ta foi chrétienne ne soit pas choquée et ne te pousse pas à établir la vérité.

1-Ils font souvent allusion à tort à la France
Les choses doivent être claires car comparaison n'est pas raison.
Sarkozy a bel et bien gagné les élections, ce qui n'est pas le cas de Gbagbo.
Le Conseil Constitutionnel a proclamé les résultas définitifs car la France n'a signé des accords donnant un pouvoir de certification au Représentant Spécial des Nations Unies.
Aux prochaines élections, si Sarkozy venait à perdre, le président du Conseil Constitutionnel, bien que proche de Sarkozy, ne se permettra pas d'annuler les résultats des régions défavorables à Sarkozy pour le déclarer vainqueur.
Hélas ! Ce pas a été franchi aisément, allègrement et paisiblement par le camarade Yao N'Dré. C'est une honte

2- Nos militants sèment le doute dans les esprits.
Il faut aussi à ce niveau que la sincérité triomphe.
Qui du Conseil Constitutionnel (Yao N'Dré) ou de l'ONU (Choi) devait avoir le dernier mot ?
Admettons que ce soit Yao N'Dré. Est-ce que cela lui donne pour autant, le droit de tordre le cou à la loi qui est pourtant claire, et au mépris du choix des électeurs, déclarer, selon son bon vouloir, son ami Gbagbo vainqueur ? Même en retenant l'hypothèse que c'est Yao N'Dré qui tranche, il y'a tout de même un problème puisqu'il a délibérément refusé de dire le droit.
Précisons aussi qu'en Côte d'Ivoire jusqu'aux élections 2010, c'était le Conseil Constitutionnel qui validait les résultats des élections mais l'honnêteté intellectuelle nous oblige à reconnaître que ce sont des accords particuliers qui ont régi les élections de 2010.
Le contenu de ces accords est clair et limpide comme de l'eau de roche. C'est la certification par Choi qui est la dernière étape de cette consultation 2010 car, dans ce cas d'espèce, les accords particuliers prévalent sur le droit général. Je le répète c'est un cas unique au monde mais Gbagbo et les autres signataires des accords ont voulu qu'il en soit ainsi pour les élections 2010. Tous se doivent d'assumer ce choix. (Accords de Pretoria, Résolution 1765/2007, ordonnance 2008/1333 signé le 14 Avril par Gbagbo)
Je ne comprends donc pas de quelle constitution parlent des intellectuels comme Alcide Djédjé, Don Mello, des camarades militants tels que toi alors que les choses sont faciles à comprendre.
Dis s'il te plaît à ton mari d'avoir au moins la décence de respecter les accords qu'il a lui même signés. C'est une question d'éducation et de correction. Fais-lui comprendre que certifier ou valider c'est bonnet blanc, blanc bonnet c'est-à-dire que cela veut dire la même chose. Qu'il arrête donc de jouer sur les mots.
Rappelles également à Gbagbo qu'au 2eme tour des élections, il a été battu proprement par le candidat du RHDP.
Notre parti ne pouvait rien face à la coalition des partis du RHDP. C'est une simple question de bon sens. Gbagbo avait au 1er tour 38% des voix. Ouattara 32% et Bédié 22%... Bédié a donné ses voix à Alassane Ouattara. On n'a pas besoin de sortir de l'Université la Sorbonne de Paris pour faire l'addition : 32+ 22 =54. Alassane a eu au 2ème tour, 54,10%.. Qu'est ce que nous ne comprenons donc pas au FPI si ce n'est de la mauvaise foi. Il n'y a en effet pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre..
On a perdu les élections. Rebasculons dignement dans l'opposition et réorganisons-nous en vue des échéances futures. Cela se passe comme cela dans tous les pays démocratiques et le ciel ne leur est pas tombé sur la tête. Avec ou sans Gbagbo, le FPI survivra.
Tu n'es plus première dame mais console-toi tu demeures la première femme de Woody. Je te fais confiance. Tu sauras choisir le moment favorable et les mots justes pour lui remonter le moral et lui faire accepter la réalité. En effet, se plier au verdict des urnes fait partie de la démocratie si chère à notre malheureux candidat.
Ta coépouse Nady Bamba, a eu le courage de dire à votre mari commun qu'il a perdu les élections. Il ne l'a pas suivie..
Fais-le à ton tour. Il t'écoutera j'en suis persuadée.
Je souhaiterais que tu te penches sérieusement sur l'état de santé de ton époux. Son entêtement excessif est inquiétant. J'ai peur que Gbagbo ne souffre d'un trouble du comportement. Amène-le consulter un psychiatre avant qu'il ne soit trop tard, tu verras bien ce qu'il en est..
Mieux vaut prévenir que guérir
Grande-soeur Simone, j'avais beaucoup d'admiration pour toi mais ma déception aujourd'hui, est à la hauteur de cette grande estime que j'avais pour toi.
Je vais t'expliquer pourquoi
En Côte d'Ivoire la première dame, c'est aussi la maman de nos enfants
Thérèse Houphouët Boigny a créé Ndaya International pour venir en aide à la misère des enfants
Henriette Bomo Bédié a mis sur pied « Servir » dans le même esprit
L'actuelle Première dame Dominique Ouattara avec Children of Africa va elle aussi vers les enfants défavorisés.
Que tu veuilles te distinguer autrement, ce n'est pas un problème. Là où le bât blesse, c'est que tu t'es rendue tristement célèbre par tes propos arrogants, belliqueux et méprisants.

Tu fais souvent allusion à Dieu. :
Plutôt que d'amener ton mari à se ressaisir, tu le suis et l'encourage dans le mensonge. Il ment, il sait en son âme et conscience qu'il n'a pas gagné les élections. Il falsifierait même les procès verbaux en espérant un recomptage de voix avec ces faux P.V .Pauvre garçon !
Tu cautionnes Gbagbo dans les bêtises. Quel est ton rôle d'épouse quand tu vois ton homme prendre des décisions impopulaires comme pour la BCEAO ou quand il fait couper l'électricité et l'eau dans les zones du Nord du pays. Ce comportement inhumain ne t'interpelle pas en tant que femme, mère et chrétienne. Dieu est pourtant Amour Tendresse et Pitié.
Tu suis ton mari dans ses crimes.
Que te dis ton coeur de mère quand Gbagbo assassine froidement les gens aux mains nues qui marchent. C'est pourtant lui qui a initié la marche en Côte d'Ivoire.
Sur instruction de Gbagbo nous avons marché, bloqué les ponts à Abidjan. On nous a bastonnés, dispersés avec des bombes lacrymogènes. Laurent, toi et plusieurs camarades ont fait injustement la prison mais Houphouët Boigny n'a pas tiré sur nous.
Toi et moi sommes en vie et je rends grâce à Dieu car comme l'écrivait André Malraux ; « Rien ne vaut la vie »
Une épouse est aussi une conseillère. Je te demande de donner des conseils à Gbagbo
Demande-lui de se retirer et de cesser de s'en prendre à la terre entière. La Côte d'Ivoire existait avant lui et elle continuera d'exister après lui. Qu'il ait le courage d'avouer à ceux qui ne savent pas ; que ce soit sur le plan national ou international, qu'il a signé des accords qui ont régi nos élections et donc il n'y a pas d'ingérence étrangère. Si Gbagbo n'a pas le courage de le faire, du haut de ton perchoir à l'Assemblée Nationale, dis cette vérité pour libérer les esprits.
Je te signale, en passant, que je serai en Afrique du Sud la semaine prochaine dans le cadre de mes activités professionnelles. Je parle parfaitement l'anglais et si ton époux me mandate je pourrais traduire au président Sud Africain le contenu des accords car il semble nager dans le flou que Gbagbo entretient. Vous n'aurez rien à décaisser pour ma mission.
Au commencement était la communauté internationale qui a financé les élections qui sont à ce jour les plus chères au monde. C'est donc tout à fait normal et logique que cette communauté internationale soit à la fin du processus..
Demande à Gbagbo d'arrêter de tuer des enfants des autres. Tu es toi-même une mère.
Saint Paul nous enseigne qu'il ne faut pas faire à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.. A méditer…
Je conseille à Laurent et à toi-même, d'arrêter de vous débattre comme un diable dans un bénitier. Ne plus être au pouvoir n'est pas une fin en soi. La vie continuera pour vous.
Ton mari est orgueilleux non pas par dignité mais par vanité. Il n'est pas humble. C'est ce qui va le perdre. Il regarde les autres Chefs d'Etat de haut et c'est pour cette raison que les médiations échouent.
Il a été séminariste et comme toi et moi il sait qu'il est écrit dans la Sainte Bible, dans le Magnificat « le Seigneur rabaisse les puissants de leur trône, il élève les humbles. » Ce texte s'appliquera un jour à Gbagbo
Quant à toi, tu nargues tout le monde. Tu escalades les corps des personnes abattues par les FDS de Gbagbo, tu danses et tu ris. Retiens bien ceci « Rira bien qui rira le dernier. »
Sache que le Dieu de Justice et de Vérité, ce Vrai Dieu qui n'est ni menteur ni voleur, ce
Grand Dieu qui est Amour et Bonté vous voit et regarde votre couple.
Sa Justice juste ; implacable et sans appel libèrera le peuple ivoirien souffrant.
« Wait and see »
Même si le bénéfice du doute vous profite pour l'instant, je crains fort bien que les tueries de manifestants aux mains nues, les escadrons de la mort, l'affaire André Kiefer etc. ne vous conduisent un jour au Tribunal Pénal International. Entre nous, n'est- ce pas par peur de ce tribunal que vous vous accrochez au pouvoir comme un akpani (chauve souris)
Slobodan Milosevic et bien d'autres dictateurs défendus par le très contreversé Maître Verges n'y ont pas échappé
Eh bien chère Simone, on récolte ce qu'on sème, cela fait partie des lois de la vie. Vous répondrez de vos actes un jour.
L'histoire se répète. Ce n'est pas Gbagbo, historien de formation qui dira le contraire.
A bon entendeur salut !
Simone Abiyou ZUNON
abiyouzunon@hotmail.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire